Pandémie – rien à craindre, n’est-ce pas?

Posted by Michael Parker
06 novembre 2017 | Featured

Pandémie – rien à craindre, n’est-ce pas?

La pandémie de grippe H1N1 de 2009 était bénigne. Certains ont indiqué que les autorités de la santé publique ont inquiété le monde entier pour rien. Une tempête dans un verre d’eau. Cependant, il importe de comprendre que les pandémies sont par nature imprévisibles et peuvent varier d’intensité, allant de légères à incroyablement mortelles.

Ce n’est qu’une question de temps avant qu’une autre pandémie ne survienne et que sa gravité ne soit totalement inconnue. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), « (…) les pandémies sont imprévisibles, mais constituent des événements récurrents qui peuvent avoir de graves conséquences sur la santé, l’économie et la politique partout dans le monde ».

Nous avons eu de la chance

Dans un article de janvier 2015 intitulé « Les avertissements que le monde n’a pas entendus », l’OMS a affirmé que « le monde l’avait échappé belle en 2009, car le virus avait été peu agressif, mais qu’il était mal préparé à faire face à des urgences graves et durables à l’avenir (…) ».

Nous avons frôlé la catastrophe en 2009. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont estimé que le nombre de décès dans le monde causés par la pandémie de grippe H1N1 en 2009 se situait entre 151 700 et 575 400. Le nombre de décès dans le monde, s’élevant à un demi-million, que la pandémie avait entraînés ne reflète certainement pas cette chance; cependant, si on compare ces statistiques à celles de la pandémie de grippe espagnole de 1918, qui comportait également un type de virus H1N1, vous constaterez le chaos qu’une pandémie sévère peut semer dans le monde.

Selon les estimations, la pandémie de grippe de 1918 a tué près de 50 millions de personnes. La pandémie de grippe espagnole est considérée comme l’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité.

Activités à risque

La question de savoir si une pandémie est bénigne ou grave se joue sur un coup de dés.

Peu importe le spectre de gravité, les pandémies exigent une planification toute particulière. La continuité des opérations, notamment l’absentéisme accru du personnel, les changements dans la façon dont les services sont fournis aux clients et les interruptions dans les chaînes d’approvisionnement et de livraison, constituent des éléments essentiels que les propriétaires et les gestionnaires doivent prendre en considération.

Votre entreprise a-t-elle un plan de pandémie à jour? Vos employés ont-ils reçu une formation sur le plan et l’ont-ils pratiquée? Comprennent-ils comment votre propriété sera exploitée pendant une pandémie, comment leurs rôles et leurs responsabilités peuvent changer, et comment leur santé et leur sécurité seront protégées en milieu de travail?

Sept recommandations de planification importantes

Le Guide de planification en cas de pandémie de grippe de BOMA Canada 2017 propose sept recommandations de planification fondées sur les directives des autorités de santé publique, notamment l’OMS, l’Agence de la santé publique du Canada et le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.

  1. Créez un Comité de planification en cas de pandémie, présidé par un coordonnateur désigné. Le Comité de planification de votre entreprise doit inclure des représentants de chaque service afin de veiller à ce que votre plan considère les impacts professionnels sous tous les angles.
  2. Intégrez votre Plan de pandémie à un plan de gestion des urgences tous risques, par exemple, en l’incluant dans les annexes traitant des dangers spécifiques dans le plan de gestion des urgences tous risques de votre propriété.
  3. Mentionnez les directives du plan de pandémie de votre province/territoire et conformez-vous aux hypothèses de planification les plus récentes telles que les taux d’infection et de létalité, les niveaux possibles d’absentéisme du personnel, les prévisions sur la durée et les vagues de la pandémie.
  4. Assurez-vous que votre Plan expose clairement les mesures à prendre pour que votre propriété soit prête à réagir rapidement si une pandémie se déclare. Le Comité de planification supervisant l’élaboration du plan doit identifier les activités de préparation, les modèles de gestion et les outils nécessaires pour permettre une riposte rapide et efficace à la pandémie.
  5. Envisagez divers scénarios d’une pandémie légère à grave et spécifiez les mesures à entreprendre suivant différents scénarios.
  6. Faites mention des informations suivantes dans la Planification en cas de pandémie de votre propriété :
    • Déclencheurs d’activation du plan
    • Fonctions essentielles/critiques qui doivent être maintenues en cas de pandémie
    • Personnel nécessaire au maintien de ces fonctions
    • Formation réciproque nécessaire pour assurer le maintien des fonctions essentielles
    • Équipement, fournitures et fournisseurs requis pour assurer la continuité des fonctions essentielles
    • Interdépendances critiques
    • Protection de la santé et de la sécurité des employés
    • Protection de la santé et de la sécurité du locataire et des visiteurs
    • Communication de crise
  7. Coordonnez votre plan avec les plans des principaux intervenants, notamment les fournisseurs, les partenaires commerciaux et communautaires, les locataires et les gouvernements locaux et régionaux. Cette mesure va encourager la coordination, clarifier les attentes, révéler les lacunes et les hypothèses erronées ainsi que promouvoir la cohérence.

Une fois que votre Plan a été finalisé et approuvé, il est important d’élaborer et d’exécuter une stratégie de formation comprenant un ou plusieurs exercices de simulation afin d’assurer que les intervenants comprennent le Plan ainsi que ses protocoles et procédures. Pour promouvoir la coordination multisectorielle et les partenariats communautaires, ainsi que favoriser une approche impliquant l’ensemble de la société, invitez les partenaires communautaires et les locataires à vos événements de formation et d’exercice et assistez aux leurs.

Susan Bazak se spécialise dans la gestion des urgences pour les clients des secteurs privé et public pour bâtir des effectifs préparés et des organisations résistantes aux catastrophes. Vous pouvez prendre contact avec elle à bazakconsulting@gmail.com

Related Blogs

Posted by mparker | 06 septembre 2017
Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.
68 LikesCommentaires fermés sur (English) BOMA BEST is integrated with ENERGY STAR Portfolio Manager!
Posted by mparker | 27 juin 2017
Désolé, cet article est seulement disponible en Anglais Américain.
70 LikesCommentaires fermés sur (English) Introducing the BOMA Canada Net Zero Awards